Vitiligo. Le recours au décapage, on en parle

C’est la production de la mélanine, principal pigment de la peau qui fait que la peau garde la texture uniforme. Face à cette situation, les personnes atteintes de vitiligo, dans la recherche des solutions  se livrent parfois au décapage pour essayer d’harmoniser le teint. Ce qui entraine forcément des conséquences néfastes pour la peau. Car la maladie en elle-même porte atteinte à l’intégrité physique et surtout de la personnalité de l’individu qui la porte.

C’est ainsi que le célèbre Michael Jackson s’est donné à cœur joie croyait-on, dans le phénomène de changement de la peau. Le monde entier est témoin de tous les déboires qu’il a subit à cause de cela. Ceci est le cas le plus connu de par la célébrité du malade. Bien des cas sont tapis dans l’ombre et ne cessent d’aggraver le mal en eux.

Il est donc préférable de voir le dermatologue à la moindre tache sur une partie du corps. Même si ces derniers confessent qu’il y a des cas qu’on n’arrive pas soigner. La maladie évoluant parfois à une vitesse fulgurante pour envahir le corps tout entier. La repigmentation peut se faire avec l’utilisation de crèmes ou de pommades à base de corticostéroïdes. Il faut les appliquer peu après l’apparition des taches. «  En effet, leur efficacité est inconstante dans le temps. Dans les cas les plus extrêmes, une greffe de la peau peut être envisagée…», a affirmé un médecin de la peau.

On distingue plusieurs formes de vitiligo. Le vitiligo généralisé présente des taches plus ou moins symétriques sur les deux parties corps. Son évolution est imprévisible. Le vitiligo segmentaire ne présente qu’une ou deux taches à un endroit limité. Cette forme touche surtout les enfants et les adolescents. Le vitiligo universalis s’étend rapidement et concerne la totalité du corps. Non contagieux, le vitiligo est relativement fréquent. Il concerne, en effet, entre environ 1% et 2% de la population.

H.B, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *