PRATIQUES

Questions autour de la circoncision

Les chiffres sur l’opération visant à ôter le prépuce dans le monde de manière générale et singulièrement en Afrique inclinent à penser que celle-ci reste boudée par nombre de personnes pour diverses raisons.

Pratique vielle comme le monde

Au Cameroun, cet acte chirurgical est dans bien des cas exercé par un personnel paramédical qualifié ; mais des tradi-thérapeutes dont les notions d’anatomie, de chirurgie et d’asepsie sont questionnables.

2 à 3% des enfants circoncis vivent des complications chirurgicales

Joseph âgé de 19 ans, aujourd’hui, avoue avoir été admis en 2005 dans un hôpital pour saignement abondant au niveau de la verge suite à une circoncision qui a eu lieu à domicile.

2 à 3% des enfants circoncis vivent des complications chirurgicales (infections, nécrose, saignements abondants ou hémorragie, asymétrie du prépuce restant, adhérences, traumatisme chirurgical, extraction d’une trop grande surface de peau, mauvais résultats de la circoncision qui demandent une autre opération).

Près de 30% de la population mondiale masculine est circoncise

Sans doute est-ce la motivation de certains à ne pas se soumettre à cette pratique.

D’après une étude menée récemment au Canada, près de 30% de la population mondiale masculine est circoncise. En Afrique, cette population représente environ 90% des hommes.
Pour certains, selon l’étude canadienne, 70% des hommes affirment que leur plaisir est le même qu’avant l’intervention. Cependant, environ un quart des hommes se plaignent d’une vie sexuelle moins agréable après l’opération.

La circoncision n’a pas d’influence directe sur les relations sexuelles

D’après le Dr. Anselme Bitchoka, médecin généraliste, la circoncision n’a pas d’influence directe sur les relations sexuelles. Si une personne circoncise peut ressentir une différence de plaisir, ce n’est jamais le cas pour son/sa partenaire. Un avis que Félicita, en couple avec un homme circoncis, ne partage pas.
N’ayant jusque-là rencontré que des hommes incirconcis, elle a constaté une carence en plaisir. « Avec un homme circoncis, j’ai le sentiment d’un sexe qui ne serait plus vivant », déclare- t-elle. Mais, assurent les urologues, La circoncision n’a pas d’effets sur la fonction, la sensibilité, la sensation ou la satisfaction sexuelle.

Circoncision et santé

Pourtant, les médecins sont formels. La circoncision diminue légèrement le risque de cancer du pénis, une forme de cancer extrêmement rare. Selon les experts en urologie, « un pénis non circoncis est très dangereux ; il porte des virus, des bactéries et des germes ». Les chercheurs encouragent donc la circoncision pour lutter contre le Sida.

Car, comme le démontre une étude américaine, la circoncision diminuerait d’environ 60% la probabilité pour les hommes d’être infectés par le Vih et protégerait les hommes de l’herpès et du virus du papillome humain. Des résultats corroborés par des chercheurs africains. Ce qui a amené l’OMS à inclure la circoncision des adultes dans son programme de prévention et de propagation du Sida en Afrique subsaharienne. Toutefois, la circoncision qui diminuerait d’environ 12 fois les risques d’infection urinaires chez le nourrisson, n’est en aucun cas une protection valable contre le Sida selon les urologues.

C.T.M, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *