BARRAGE DE NACHTIGAL AMONT.

Le chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute qui y était, sur très hautes instructions du Président de la République a visité le 6 août 2019, les chantiers du projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Yaoundé et de ses environs à partir du fleuve Sanaga.

Les travaux préparatoires réalisés à plus de 50%

Le Premier ministre, chef du gouvernement vient d’achever la visite des différents sites du Paepys. Au terme du marathon qui l’a conduit de Nkomotou au fleuve Sanaga en passant par Emana et Batchenga, Joseph Dion Ngute a dit sa satisfaction quant à l’évolution des différents chantiers. Le chef du gouvernement a par ailleurs donné des assurances sur la détermination des pouvoirs publics à accélérer les indemnisations afin de faire accélérer les travaux qui sont réalisés à 51% à ce jour.

Le défi à relever étant de livrer ce barrage hydroélectrique au mois de septembre 2023

Sur le site où les entreprises à l’ouvrage s’activent, le défi à relever étant de livrer ce barrage hydroélectrique d’une puissance installée de 420 Mégawatts au mois de septembre 2023. La première phase estimée à 400 milliards de FCFA pour un coût total de 786 milliards Fcfa. À Ndokoa où est situé le site d’aménagement du projet hydroélectrique de Nachtigal, bulldozers, compacteur et autres engins de génie civil livrent un ballet impressionnant. Les travaux d’abattage, de terrassement, de compactage permettent déjà de délimiter les différentes zones dont la cité d’exploitation qui s’étend sur 20 hectares. .

Selon le directeur technique du projet Justin Ntsama, «entre septembre et octobre, vous verrez déjà les premiers bâtiments qui seront érigés. On va démarrer l’installation progressive des équipes au niveau de l’aire des entreprises. Normalement le mois de janvier 2020, on aura déjà une ville construite ici et parfaitement fonctionnelle», explique-t-il. La zone du barrage un peu plus loin, prenant le lit du fleuve, est déjà visible grâce aux travaux de terrassement le long de l’emprise. «Le type de barrage qui a été choisi est celui avec du béton compacté au rouleau qui fait13,5 mètres à 14 mètres au-dessus des fondations et une longueur totale de 1455 mètres de la rive gauche à la rive droite», poursuit la même source.

Les travaux ont aussi débuté sur la zone usine

Les travaux ont tout aussi débuté sur la zone usine, le cœur de la production des matériaux qu’il faut aller chercher à 48 mètres de profondeur. Les travaux de ce méga chantier se déroulent sur sept sites. Mais, tout commence à la station de captage et de pompage d’eau brute sur la rive gauche du fleuve Sanaga à Nachtigal, où 250 ouvriers dont 200 camerounais sont à pied d’œuvre. Cette station de traitement d’eau en construction a une capacité de 300 mille mètres cubes joules extensibles à
400 mille mètres cubes. Les travaux de construction du site de traitement d’eau sont tout aussi avancés. Le poste de transformation d’énergie de Nkometou prévu, à cet effet, est quasiment achevé.

M.E.O, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *