Présidentielle : les sénégalais ignorent l’appel au boycott de Wade

Actualités AFRIQUE articles International Politique

L’élection présidentielle au Sénégal s’est tenue dans le calme et a démontré toute la maturité politique et civique du peuple Sénégalais. 6,5 millions d’électeurs sont allés faire le choix souverain  de leur futur président parmi les 5 candidats en lice.

Abdoulaye Wade dont la candidature du fils, Karim Wade, a été rejetée par le Conseil Constitutionnel,  avait décidé de faire feu de tout bois pour empêcher la tenue sereine du scrutin.  Par une acrimonie sans pareille envers Macky Sall, il a décidé d’en faire l’objet de son dernier combat politique.

Dès son arrivée au Sénégal le 7 février dernier, devant une foultitude de partisans venus l’accueillir, il a enjoint le peuple de brûler les urnes et bulletins de vote pour empêcher disait- il une élection gagnée d’avance par Macky Sall : « vos cartes d’électeurs c’est de la fraude! Rendez –vous dans les bureaux de vote samedi  et brûlez-les. Brûlez aussi celles de vos familles » avait- il déclaré .Une posture qui a tétanisé même ses camarades du PDS et qui a suscité des réticences.

De retour  d’un voyage éclair de 2 jours en Guinée- Conakry sous l’invitation de son président  Alpha Condé, Wade a changé de ton, et est devenu plus conciliant mais la consigne est restée la même à travers une lettre publiée le 22 février : « n’allez pas voter dimanche prochain »

Mieux que le citoyen sénégalais ordinaire, Wade longtemps leader de l’opposition, et président élu en 2000 face à Abdou Diouf, connait la puissance des urnes et ne devrait pas se manifester par tant d’indécence. Fort heureusement les Sénégalais ont compris l’enjeu électoral  et se sont désolidarisés d’une consigne anti –républicaine qui frise l’insurrection.

L.D.L, Vision Web

(9)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *