YOUR NEWS

Parlement : Sénateurs et députés reprennent du service

Les travaux étaient présidés par le doyen d’âge du Sénat Chief  Victor MUKETE. Dans son discours, il a déploré les actes de violence causés par les terroristes et autres fauteurs de troubles. Face aux menaces actuelles, le doyen d’âge du Sénat a exhorté tous les camerounais à plus de civisme et de patriotisme.

Cette première rentrée parlementaire de 2019 sera en fait marquée par le renouvellement des membres des bureaux des deux Chambres et l’examen de certains projets de lois. Comme le dispose le règlement intérieur à l’assemblée nationale et au sénat, les postes de président, de vice-présidents, de secrétaires et de questeurs sont remis en jeu au cours d’une élection dans les deux Chambres. Le contexte de cette rentrée est particulier. Entre les préoccupations et les menaces multiformes qui touchent le Cameroun : La crise sociopolitique dans le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, la secte Boko Haram dans l’Extrême-Nord, les prises d’otages dans l’Adamaoua et autres.

Des sujets qui vont retenir l’attention des élus du peuple appelés à œuvrer pour la paix social.

Pour ce qui est de l’examen et du vote des lois qui constituent l’activité principale des élus, il est attendu une loi portant ratification du texte de l’Union africaine sur la mise en place d’une Zone de libre échange continental (ZLEC). Cette loi doit théoriquement entrée en vigueur en juillet 2019. Cette session reste la dernière chance pour le Cameroun de ratifier ce texte.

Il est à rappeler que la session de mars ouvre la dernière année parlementaire de l’actuelle législature à l’Assemblée nationale. Le mandat de 5 ans des députés est en effet échu en 2018. Ces derniers ont bénéficié d’une rallonge d’un an par le chef de L’État conformément à la constitution. Des élections législatives et municipales devraient se tenir en septembre prochain.

HB, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *