YOUR NEWS

Le Congo commémore Edith Lucie Bongo

C’est à Oyo, dans le département de la cuvette en présence de nombreuses personnalités politiques, administratives, religieuses, de hauts gradés de l’armée, de plusieurs diplomates que la cérémonie des 10 ans de disparition d’Édith Lucie Bongo, épouse de feu Omar Bongo Odimba et fille du Président Sassou Nguesso, se déroulera.

Bien avant le cérémonial de ce jour assez singulier dans la vie des familles Bongo et Sassou, il y a eu deux étapes:

Premièrement, la cérémonie d’inauguration de l’église construite par le Président Sassou, le 10 Mars.

C’est une église d’une capacité de 800 places assises, totalement financée par le Président Sassou Nguesso qui a été inaugurée en présence d’invités de marque dont le nonce apostolique du Congo et gabon, Francisco Escalante Molina et l’archévêque émérite de Kinshasa, le Cardinal Monsengwo. Ce sanctuaire qui fait la fierté de la Communauté catholique occupe la 3ème place après l’église Sainte Anne et Notre Dame de pointe-noire. C’est l’évêque d’Owando, Mgr Abagna Mossa qui l’a réceptionné.

Deuxièmement, la découverte et la diffusion d’un film documentaire en hommage à l’illustre disparue.

C’est dans la soirée de ce 10 Mars dans les jardins de l’hôpital Général Édith Lucie Bongo-Odimba que ce documentaire audiovisuel de 1h10min, réalisé par Patrice Bimbeni a été réalisé. Il retrace les ambitions et les réalisations d’Edith Lucie.

Comme chaque année, le Congo marquera un temps d’arrêt pour se souvenir de celle qui avait un attachement prononcé pour la vie et dont l’une des oeuvres majeures a été la création en 2002, à Genève de l’Organisation des Premières dames d’Afrique pour la lutte contre le Sida dont elle a été la Présidente pendant deux années.

L.D.L, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *