INCENDIE A KUMBA : 4 MORTS SUR LE CARREAU

Actualités articles Politique

Quatre morts, sept véhicules détruits et plusieurs unités de la formation hospitalière ont été ravagés par les flammes. C’est le bilan provisoire de l’incendie qui s’est produit à l’hôpital de district de Kumba, département de la Mémé, région du Sud-Ouest.

Selon le communiqué du ministre de la communication, cet incendie d’une très grande ampleur, est à l’actif des rebelles sécessionnistes. Le ministre explique qu’une vingtaine de personnes ont escaladé le portail de l’hôpital aux environs de zéro heure trente minutes semant la panique par les tirs à l’arme lourde. Ils se sont introduits dans les résidences des personnels  et dans certains services principaux du centre hospitalier  notamment dans le bloc opératoire, en médecine et en chirurgie, tous partis en fumée.

Communiqué de presse du Mincom

Tout en condamnant les « actes innommables et actes barbares d’une extrême cruauté », René Emmanuel Sadi assure que le gouvernement continuera de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des populations du Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Aussi, les populations attribuent cet acte aux combattants séparatistes qui sévissent dans les régions anglophones depuis 2016. Déjà, il y a quelques jours, leurs leaders ont lancé une opération spéciale de près de deux semaines de villes mortes. C’était en prélude à la fête de la jeunesse le 11 février 2019. L’objectif étant, d’empêcher les cérémonies de la dite fête dans la zone.

H.B, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *