Comores : Une élection sous tension

Actualités AFRIQUE articles BREVES International Politique

Les élections présidentielles tenues ce dimanche 24 mars font retentir deux sons de cloche dissonants.

L’un porté par Mohamed Daoudou,le Ministre de l’intérieur qui a déclaré : ” la démocratie a triomphé, les comoriens se sont exprimés, ils ont exprimé leur maturité, ils ont exercé leur droit de vote librement “.

Un point de vue réfuté par l’opposition qui pense que le vote a été entaché de fraudes massives et organisées. A cet effet, Mohamed Soilihi alias “campagnard” candidat à la présidentielle a dit : “pour répondre au coup d’état perpétré dans l’ensemble du territoire national, ayant pour objet de museler la population à se rendre dans les urnes, nous candidats, déclarons illégitime le gouvernement actuel ayant à sa tête le colonel Azali et nous contestons la mascarade de ces élections “. Des propos tenus à radio france international.

L.D.L, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *