Cameroun-Performance : 100 jours : ils écrivent l’histoire

AFRIQUE ARTICLES A LA UNE Economie International Politique Société
Célestine Ketcha Courtès, la nouvelle dynamique

C’EST L’EXEMPLE même de l’engagement gouvernemental. L’ex-maire
de Banganté se pose aujourd’hui comme l’exemple à suivre pour atteindre
l’objectif des grandes opportunités.

Quelques jours seulement après sa nomination, elle a engagé le réaménagement de l’axe Lycée bilingue Nkolmesseng à Yaoundé. En partenariat avec la commune de Banganté, elle a en peu de temps vidangé
les fosses septiques qui se déversaient sur la voie publique, au quartier
Biyem-Assi. Une initiative qui lui a malheureusement valu la répréhension
de Yoki Onana, le maire de Yaoundé 6. Pour booster l’avancement
des chantiers de la Can, Mme la Ministre vient de faire une visite inopinée
sur différents sites pour toucher du doigt la réalité du terrain. Au sortir de celle-ci, plusieurs entreprises Btp ont vu les marchés leur être retirés.

Zakariaou Njoya, la force dans l’ombre

LES USAGERS et autres acteurs du secteur des transports au Cameroun ont certainement tôt fait de constater avec soulagement, que le domaine du transport était soutenu par une nouvelle expertise. C’est celle de Zakariaou Njoya, Ministre délégué auprès du ministre des Transports depuis le gouvernement du 4 janvier dernier. En effet, cet administrateur civil principal, ancien préfet du département du Mayo Louti dans le Nord, n’a connu aucun état de grâce au regard des activités qu’il a conduites au sein du ministère des Transports, sous la supervision du Ministre Jean Ernest Massena Ngalle Bibèhè.

Dans ce contexte de redynamisation du secteur des Transports, la relance de Camair Co, a été une activité majeure conduite par le ministre délégué. Au mois de février dernier, l’on se souvient qu’il a présidé au Hilton hôtel à Yaoundé, la réunion de concertation avec les partenaires du secteur des transports et les entreprises publiques et privées pour une mobilisation permettant de poser les bases solides de la relance par l’appel des fonds. Le ministre délégué Zakariaou Njoya avait alors ouvert la cérémonie de présentation du mécanisme de gestion que propose la compagnie aérienne nationale. Zakariaou Njoya avait indiqué que cette approche participe de la relance des activités de la compagnie aérienne nationale.

Gestion des crises. L’autre domaine dans lequel Zakariaou Njoya s’est déployé, c’est la gestion ou mieux, la résolution de la crise des transporteurs urbains et sur le corridor Douala-N’Djamena.
Dans la même veine, une importante réunion de concertation en vue de la levée du mot d’ordre de grève des transporteurs par camion et autres transporteurs professionnels urbains a eu lieu au ministère des Transports. Dans cet élan avant-gardiste, le Cameroun a pu être préservé d’une autre instabilité qui serait venue du secteur des transports très utile
à l’activité économique. Le suivi des activités du port de Kribi et celui de Douala, a également été l’un des chantiers conduit par le ministre délégué, sous la coordination de Jean Ernest Ngalle Bibèhè, Ministre des Transports. Tout comme le transport ferroviaire, où le ministère des Transports a procédé à la réception de cinq locomotives à CAMRAIL, en vue de renforcer ce secteur. Des audiences comme celles avec le Chantier naval d’Israël, qui veut partager son expérience avec celui du Cameroun sont à inscrire dans le registre. Zakariaou Njoya a marqué positivement les 100 premiers
jours du gouvernement des Grandes Opportunités, à travers une franche collaboration avec le Ministre Ngalle Bibèhè, et une maîtrise des dossiers et réflexions soumis à sa diligence.

Manaouda Malachie, Le véritable médecin de la santé publique

UN VENT nouveau souffle dans les formations sanitaires publiques du pays. Le nouveau ministre de la Santé n’a pas attendu pour dévoiler son engagement à révolutionner ce secteur en proie à de nombreuses dérives. Son premier acte fort fut l’interdiction de commercialiser certains produits pharmaceutiques nocifs sur l’étendue du territoire.

Il a aussi marqué son arrivée à la tête de ce département ministériel, par une décision de retrait de certains produits laitiers nocifs à la santé, du marché camerounais. Le 5 avril dernier, après avoir suspendu trois infirmières de l’hôpital de Deido pour faute lourde, c’est Dominique Noah, le Directeur de cette formation sanitaire qui a été sanctionné. Ceci suite à un incident qui a vu un élève du lycée de place mortellement poignardé par son camarade.
Conduit à l’hôpital, la prise en charge n’a pas été immédiate. A son actif aussi, la gratuité de la prise en charge du Vih-Sida, ainsi que plusieurs examens médicaux viennent d’être exonérés de frais pour rendre l’hôpital accessible à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *