Dette intérieure. 128 milliards en suspend en 2018

Au moment où les parlementaires sont en session en vu de l’examen des projets de loi, le Minfi rend public le rapport d’exécution du budget de l’État pour l’exercice 2018.

Selon le document, «pour le principal de la dette intérieure, les ordonnancements se chiffrent à 518,9 milliards, sur une dotation de 188,5 milliards, soit un taux d’exécution de 275,3%». Le dépassement observé, ici, selon la même source s’expliquerait notamment par le paiement de la dette intérieure guichet trésor ou dette flottante pour un montant de 128,8 milliards.
Dans cette enveloppe, 70,8 milliards sont au titre des dettes fiscales des administrations d’assiette, 42,7 milliards pour les marketeurs et le reliquat pour le paiement des abonnés. Ces impayés représentent pour l’essentiel payement des engagements contractuels des administrations publiques, des consommations courantes, des loyers, des manques à gagner Sonara et
marketeurs, en rapport avec le soutien du prix du carburant à
la pompe et des dettes fiscales compensées.

De l’avis du gouvernement, «la maîtrise du volume des dettes flottantes n’est pas parfaite. Un volume aussi important de celle-ci pose le problème de sincérité comptable et de gestion efficace de la trésorerie». Par ailleurs, elles sont imputées sur les lignes de crédits de la dette intérieure, indépendamment de la nature économique des opérations considérées, en violation du principe de spécialité budgétaire. De plus, le paiement de ces opérations grève les besoins de trésorerie de l’exercice, et pose le problème de leur prévisibilité, afin de maîtriser et d’éviter l’avènement de nouvelles dettes flottantes.

En effet, la dette flottante qui est une composante de la dette publique intérieure de l’État, désigne toutes les dépenses ordonnancées sur les crédits de la dette intérieure pour régler les factures impayées des administrations publiques accumulées au Trésor. Les ordonnancements effectifs de l’ensemble de la dette publique intérieure ont été pour
cet exercice de 671,0 milliards, soit un taux réalisation de 94,1%.

R.G.E, Vision Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *