Carburants : La pompe à fric

Actualités articles Economie

La consommation des carburants par les matériels roulants du Laboratoire national de génie-civil donne le vertige. Comme avec les retraits effectués auprès des banques par des tiers, bien qu’étant employés de l’entreprise, le directeur général, Jean Moufo, fit montre d’une gloutonnerie particulière en ce qui concerne la consommation de carburant pour les 18 véhicules du Labogenie.

En fait, le 12 septembre 2017, il achète auprès de la compagnie Total Cameroun 1390 bons de carburants pour un montant total de 11,215 millions de Fcfa. Trois jours plus tard, le 15 septembre de l’année éponyme, 650 bons de carburants d’un montant de 5,140 millions de Fcfa. Si jusque-là la curiosité des uns et des autres n’est pas encore attirée, celle-ci le sera le 21 septembre, soit six jours après le dernier achat comptant.

Ce jour-là, un chèque 4,934 millions de Fcfa. Le chèque de cette transaction est supporté par la SCB. Un autre chèque émis sur le compte de l’entreprise domicilié à Banque Atlantique est émis pour un montant de 5,140 millions de Fcfa, représentant 640 bons de carburants de la même compagnie pétrolière.

Au mois d’octobre, 1070 bons de carburants sont achetés pour une valeur de 10,125 millions de Fcfa. Le chèque est tiré du compte Ecobank appartenant à l’entreprise. Le même jour, un montant similaire est payé à la même compagnie pétrolière pour 1240 bons de carburants. Cette fois, c’est un chèque Banque Atlantique qui servira à régler la facture.

Le manège reprend 12 jours plus tard et l’entreprise va régler en espèces comme d’habitude l’achat de 700 bons de carburants pour un montant de 6,168 millions de Fcfa. Le 27 octobre, Total Cameroun va toucher 11,308 millions au titre des achats de de 1350 bons de carburants. L’on se rend compte qu’à intervalle de deux ou trois jours, de 10 jours ou de deux semaines, le directeur général du Labogenie achète des quantités importantes de carburant pour seulement 18 véhicules du siège à Yaoundé.

En deux mois, soit entre le 12 septembre et le 9 novembre 2017,  il aura consommé, pour la vingtaine de matériels roulants qui constitue le parc automobile de l’entreprise, la bagatelle de 108 millions de Fcfa au titre des frais de carburants, soit environ une moyenne six millions de Fcfa par voiture.  

PCA, Vision Web

(18)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *