LES COMMUNES À L’ÉPREUVE DE LA SALUBRITÉ COMMUNAUTAIRE

Actualités articles Magazines Société
La Ministre Courtes sur les routes d’Essos

Au moment où Mme le ministre de l’habitat et du développement urbain se met en quatre pour essayer de redonner un aspect moderne à nos villes, elle tient à accompagner ses actions par des actes concrets sur le terrain. Sauf que, dans une ville comme Yaoundé par exemple, ce que recommande Celestine Ketcha Courtès avait déjà connu une certaine implémentation.

On a eu dans la capitale, ce que d’aucun ont qualifié de « journées propres ». La communauté urbaine de cette ville avait attaqué le problème par l’arrondissement de Yaoundé II et son grand marché Mokolo. Bon an mal an, le mercredi a été imposé dans ce marché comme étant la journée du grand nettoyage. Cet exemple a vite fait de faire tâche d’huile et s’est répandu, non seulement sur l’ensemble de l’arrondissement de Yaoundé II, mais s’est aussi étendu aux autres arrondissements de la capitale.

Ainsi, Yaoundé IV a le mardi jusqu’à 11h où tous les commerces sont fermés et les responsables astreints au nettoyage des abords de leurs établissements. Dans cet arrondissement, des comités ont été créés par secteur et du matériel distribué pour rendre les différentes artères présentables.

On se souvient tout aussi en son temps des initiatives de Joseph Kamdem à Mvog-Ada. Ce patriarche de regretté mémoire avait en son temps été le précurseur des actions citoyennes d’hygiène et salubrité, notamment dans le combat des inondations dans la zone dite “Fanta Citron” à Yaoundé.

Bon vent donc à l’initiative de Mme le Mindhu en souhaitant que les moyens y relatifs suivent.

GPO, Vision Web

(9)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *